Le projet

Territoires pionniers, Station Mir-Oblique/s arts & cultures numériques en Normandie-Festival ]interstice[, Palma festival, Neuvième Ruche-Déclic Festival, Oblique/s arts & cultures numériques en Normandie, La Coopérative Chorégraphique et le Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie s’associent pour penser et faire émerger un projet inédit qui imagine la ville et ses alentours comme un terrain de jeu pour les artistes.

Nous faisons une réponse commune, politique et artistique à la fragilisation du monde culturel en proposant de l’emploi aux artistes.

Cette initiative est fondée sur des affinités.

Ce projet est une volonté de créer de la permanence artistique dans la ville. Pendant quatre semaines, une vingtaine d’artistes essentiellement implanté.e.s en région seront au travail dans des sites géographiquement, socialement et culturellement divers.

Il.elle.s seront accompagné.es par des technicien.ne.s locaux et une ingénierie culturelle locale.

Le choix de travailler à même la ville est une volonté collective, politique et poétique qui nous permet aussi de faire plus aisément face aux réalités mouvantes des mesures sanitaires de la Covid-19.

L’ARCHIPEL c’est :

  • un laboratoire de travail.
  • un action concertée dans l’urgence, celle d’agir et de penser nos modalités de travail et de représentation.
  • une expérience commune et une meilleure interconnaissance à travers une « permanence » artistique dont le processus est garanti au-delà de l’urgence elle-même.

Il s’agit ici de jouer avec incongruité, d’exalter, de faire vibrer les publics, dynamiser la pépinière de talents locaux et célébrer l’existant.